TRAVAUX À PROXIMITÉ DE LA RETRÊVE

VINCI Autoroutes démarre l’aménagement de la zone de la Retrêve par la réalisation d’une zone de compensation.

En 2016, d’importants épisodes pluvieux ont entraîné des inondations dans le Loiret, notamment sur l’A10 au nord d’Orléans, où l’autoroute franchit le cours d’eau de la Retrève. L’ouvrage hydraulique existant avait été construit pour faire face à des crues standards et n’a pas permis de faire face à cet événement exceptionnel.

Le réaménagement de l’autoroute A10 au nord d’Orléans est l’occasion pour VINCI Autoroutes de concevoir un aménagement hydraulique spécifique dans ce secteur afin de protéger l’autoroute tout en maintenant une transparence hydraulique* de l’autoroute identique à la situation actuelle. Pour cela, différents ouvrages vont être créés : un petit merlon hydraulique (butte de terre) qui permettra de retenir l’eau, un dalot (large ouvrage) qui permettra de faire passer l’eau sous l’autoroute et un seuil qui assurera la régulation du débit de l’eau. Une zone de compensation sera également réalisée : il s’agit d’une zone qui sera inondée lors d’une crue de la Retrève.

Une zone de compensation aménagée sur un terrain agricole

Les équipes travaux réalisent à l’été 2022 l’aménagement de la nouvelle zone de compensation, en amont de l’autoroute. Celle-ci est aménagée sur un terrain agricole qui est décaissé de plusieurs mètres. Au préalable, les couches arables de surface sont soigneusement décapées et stockées afin d’être ensuite remises en place de sorte qu’une fois réaménagé, le terrain puisse être restitué à l’agriculture.

La zone de compensation, séparée de la Retrève par un chemin agricole, sera connectée au cours d’eau par une série de canalisations disposées sous le chemin. Leur rôle sera de permettre, en temps normal (hors crue), l’assainissement du terrain agricole en évacuant les eaux accumulées en son point bas vers la Retrève, et en cas de crue de la Retrève, de permettre aux eaux d’inonder la parcelle agricole aménagée.

L’ensemble des aménagements hydraulique seront mis en service à la fin de l’année 2023, en même temps que la nouvelle voie de circulation.

* Permettre la transparence de l’autoroute signifie ne pas générer de perturbations significatives du régime hydraulique du cours d’eau et ne pas aggraver les conséquences des inondations.